L'ETRE DE L'ATELIER N° 30

Note (notre) amicale de circonstance ! Février 2016

Il, y a des jours,... d'impérieuse nécessité de ne pas devoir franchir les lignes de l'atelier et de vouloir, se préoccuper d'une mise en distance raisonnable avec son exercice !

Dans ce repli Pyrénéen qui me permet certes, de mieux travailler, mais qui peut m'amener naturellement à un peu d'isolement, Besoin sensible de quelques visites ?! Allons donc! Il faut chercher ailleurs. Je suis à quelques mois d'achèvement de cet opus sur les frontières. Le titre n'a pas varié :«Logeons, longeons les frontières » Le titre... un titre générique c'est la barrière de sécurité que l'on se donne en amont, pour ne pas ne pas perdre le fil ?Car ce thème était suffisamment riche pour me perdre.

BILAN / ACTUALITE : DIVERSES INFORMATIONS MELÊES

Avec une inscription pour une première en Htes-Pyrénées, exposition prévue par le Conseil Départemental (abbaye de l'Escaladieu, premier trimestre 2017). Par ailleurs, La ville de Lyon s'engage également à diffuser cette exposition (Palais Bondy, contact en cours). Bonne pioche, qui devrait amener un peu de dynamisme, et m'encourager pour clore ce projet, qui a connu quelques pannes! Mais déjà ces nouveaux acquis me stimulent pour cette fin de parcours. Car sans objectif de public, ce travail aurait été d'une grande tristesse (pour moi qui pense très fort qu'une œuvre pas vue, n'est pas tout à fait née. J'émets des réserves pour certaines...qui peuvent attendre, avec un peu de moisissure !). Il y a d'autres villes en hypothétiques lieux de diffusion de cet opus. Pour l'instant je les tais. Car ce que je viens de vivre exige de la prudence de ma part. Mais je sais que cette exposition aura dès 2017 un joli parcours. Patience, le puzzle se reconstruit. En douceur...

Pour ceux qui m'interpellent : hé, éh ! Brianti... et Toulouse ? La réponse est simple: j'attends, j'espère! Je serais très chagrin que cette ville ne reçoive pas cette création, ultime opus et ses déclinaisons en suivant...et d'autres projets qui eurent la Cité toulousaine comme aire de lancement. Rappelez vous l'installation au CDC, qui fut présentée à Venise. Projets dont certains voyagèrent en Europe par la suite! Pour mémoire ce projet, sur la thématique des frontières fut déposé (administrativement fin 2013) à la ville de Toulouse, ma « grande ville », et artistiquement tous ces instants vécus. Alors soyons patients. Une info : Un bon contact avec la ville de Pau. A suivre...Encore une fois confronté, « au qui décide ? Qui est celui qui a souci et pouvoir, de faire vivre la diversité ?

Avec une intention délibérée de ma part, de faire de cet opus une expo de «combat».Je n'aime guère cette formule. (comme celle «du peintre engagé»...). Le mot est excessif, et un peu déplacé en cette période de chaos que nous vivons, qui nous impose des limites, de la réserve, du sang-froid, de la mesure! Alors je fais, modestement, comme tout artiste qui pense que créer c'est résister. Je vais à l'ouvrage, en tentant de donner du réel à mes profondes convictions, désuètes pour certains, que je réitère sereinement de temps à autres : que la peinture peut encore, être un média qui peut évoquer, narrer le monde et ses méfaits... et en ce moment il y a du grain à moudre de ce point de vue. Quelques visiteurs de l'atelier, amis et autres anonymes, qui ont pu voir des fragments exposés, des bouts de séries : ces petites expos. de proximité, sorte de « partiels » que j'ai proposé durant ces dernières années, gravures etc. avec des petits publics, d'autres plus consistants, de ci, delà, en Slovaquie, en Italie, à Pau à Tarbes, à Toulouse et bien d'autres lieux improbables...Publics variés, comme je les aime, public qui a réagi, il y a eu débats, gentils, fermes, avec des facilités parfois, du genre :«Brianti! tu as bien visé... «opportunité» faisant strate avec opportunisme...Ces allusions d'opportunisme ? Des allusions feutrées, très camouflées. certaines bienveillantes, parfois maladroites. J'ai réglé le problème, qui a fait débat. Celui de la «collusion», du thème développé, avec l'actualité».

Je m'en suis expliqué. J'assume. Et désormais, je crois que cela m'a rendu plus déterminé.Mais fatalement m'oblige à compléter, préciser le sujet, le garder en bonne distance. Je vais achever les pièces manquantes, j'ai juste le temps pour clore cet ensemble, et la scénographie qui sied à ce genre d'exposition. Puis il y a le temps aussi de la réflexion sur l'esprit du catalogue, et la recherche d'une « écriture et sa mise en œuvre.

Avec simultanément le «bouclage d'un ouvrage», à valeur autobiographique », qui aura eu le temps d''éclore durant ce trajet en frontières! J'évoquerais le choix de l' Editeur (trice)... suite, surprise !

Je rassemble aussi des toiles, dessins, traces sur ce thème, œuvres créées depuis mes débuts. Visite obligée de mon fonds! En conclusion, j'assume et conforte l'idée que ce thème est totalement récurent chez moi, dans mon parcours artistique. Je vais en faire la démonstration, par la preuve ! Donc pas d'état d’âme, je vais affirmer sans retenue, les partis pris. Je reprend l'entête de ce document et mon invitation à de furtives rencontres. Présentement je souhaite pouvoir faire le point sur ce qui est «fabriqué, fini», pour plusieurs raisons. Pour récolter quelques judicieux avis, nourrir le débat. Me nourrir aussi... puis provoquer quelques initiatives, en guise de pré-figuration de l’événement, et quête d'aides diverses, indispensables, (la fabrication de quelques installations qui demande des savoirs faire particulier, ce que l'on nomme communément des «coups de main (s)!», et autres propositions/ contributions...suggestions.

Souci aussi de rester en notre «territoire», j'ai donc besoin de trouver l’Élu (e), la personne qui saura voir l'intention première de ce travail, l'acte principal de cet opus, sous l'angle du défi pictural.

/Les frontières/les migrants/.......................................

Mes ap/parents de 14/18...qui prennent une place importante et qui affirmera la complicité partagée avec Sylvio, sans lequel cet aparté n'aurait pas pris la dimension que je lui donne in fine.

2016 s'annonce année de rétablissement,mais qui sera très tendue /par la mise en œuvre des sanctions judiciaires../conséquence de cette déplorable affaire, (voir blog) bataille pour un principe, bataille perdue, ( au détriment des artistes pour l'avenir de leur statut !) Mon manque de présence au bon moment, et pour cause ! Dénouement lamentable et grande solitude en ce printemps 2014 !. On apprend tous les jours. En rappelant, pour simple info, que pour la première fois je n'ai eu aucune aide à la création, « Crise oblige...? ! Amplifiée par le coté « tranché des clivages esthétiques. Je vais tenter de récupérer, mais comme c'est une action déjà engagée, cela sera difficile. Peut-être la nouvelle Région ? Où La nouvelle équipe prendrait en compte un projet d'un artiste plasticien, de par ici, dans sa dernière ligne droite, implanté et résistant aux sirènes de Lutèce, qui arrive depuis quelques décennies à diffuser son travail en Europe... ! Mais les marges sont étroites, financières bien sur, mais aussi la classification de cette création hors des schémas dominants, et les oukases des missi dominici en exercice, qu'elle génère parfois! En clair je vais être, je suis en difficulté pour finir cet opus. Par contre, la prise en compte de cet événement va me permettre de mieux respirer en 2017. Surtout si j'arrive à gérer une bonne diffusion de cette création. Tout va bienici, car les confins eux sont encombrés...

Voilà c'est fini !...J'invite les amis, les anonymes, ceux qui ont mis un peu d'eux, dans mon travail au fil des ans, et des rencontres croisées, aléatoires parfois, silencieuses aussi! Celles qui donnent goût à la vie, Je les invite à venir zieuter, porter regard sur l'état des lieux, entendre les peintures, le trait dire ma pensée du moment, Pouzac, Atelier, janvier 2016 Jacques brianti,

En avril, 2016, en principe une petite expo.( groupe privé Petty Rosso,) vers Ferrare, commune de Voghera, qui pourrait prè_figurer une prise en compte ultérieure d'une exposition de mon prochain projet Exercice dessiné sur l'Arioste et son «Orlando Furioso »Dans un site magique.